Meilleur taux en Basse-normandie

Taux fixes en Basse-normandie selon le profil emprunteur au 10/12/2018
Profil 7 ans 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
Très bon 0,58 0,68 0,94 1,20 1,34 1,48
Bon 0,71 0,83 1,15 1,35 1,72 1,92
Moyen 1,07 1,20 1,40 1,65 1,95 2,38

Taux mis à jour le 10/12/2018 selon nos indicateurs du moment.



Taux variables en Basse-normandie selon le profil emprunteur au 10/12/2018
Profil 7 ans 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
Très bon 0,31 0,49 0,69 0,68 0,96 1,03
Bon 0,79 0,78 1,11 1,34 1,54 1,78
Moyen 1,67 1,60 1,94 2,03 2,20 2,50

Taux mis à jour le 10/12/2018 selon nos indicateurs du moment.


Consultez les taux dans une autre région

Choisissez une région :
Nord-Pas-De-Calais Picardie Champagne-Ardenne Lorraine Alsace Haute-Normandie Ile-de-France Franche-Comté Basse-Normandie Bretagne Pays de la Loire Poitou-Charentes Centre Bourgogne Limousin Auvergne Rhône-Alpes Provence-Alpes-Côte-d'Azur Aquitaine Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon Corse

Région Basse-normandie

Départements : Chef-lieu :

Trouvez le meilleur taux

Meilleur taux
1,81 %
15 ans - Paris IDF

1 Une étude personnalisée de votre situation


2 Les meilleures offres du marché


3 Une simulation gratuite et sans engagement

L'édito du mois

Après une année 2015 marquée par la baisse des prix de l’immobilier, le marché de l’immobilier francilien semble retrouver des couleurs au premier trimestre de l’année 2016.

Il faut dire que les taux bas contribuent largement à la reprise du marché de l'immobilier. En avril 2016, l'Observatoire Crédit Logement a enregistré à ce titre le taux moyen le plus bas de son histoire : 1,81%.

Le Prêt Malin revient sur le premier semestre 2016 et donne ses prévisions pour la suite.

L'immobilier en Basse-normandie

La Basse-Normandie a été fondée en 1956, elle compte actuellement 1,471 millions d’habitants (recensement INSEE 2009). La Basse-Normandie est répartie en  trois départements :

  1. le Calvados avec Caen comme chef lieu
  2. l'Orne avec Saint-Lô comme chef lieu
  3. la Manche avec Alençon comme chef lieu
Le taux de natalité en Basse-Normandie est supérieur au taux de décès, cela a entrainé une augmentation de la population à partir de 1999 avec une croissance démographique de 0,3 % par an. La Basse-Normandie connait une affluence importante de retraités qui s’installent surtout dans le littoral et dans les communes rurales, elle souffre en revanche d’un exode important de ses jeunes vers les autres régions, soit pour des raisons professionnelles, soit pour poursuivre leurs études. La population bas-normande est en train de vieillir progressivement, la part des jeunes de moins de 25 ans est passée de 36,7 % en 1990 à 30 % en 2009, tandis que la part des personnes âgées de plus de 65 ans a atteint les 18 % en 2009, contre 14,2 % en 1990. La situation économique en Basse-Normandie L’agriculture reste encore un secteur stratégique en Basse-Normandie. Il emploie 4,7 % de la population active. Mais le secteur clé de la région est l’industrie agroalimentaire qui emploi quant à elle 25 % des bas-normands. Les chiffres clé de la région :
  • PIB/habitant : 23 737 € en 2011 (INSEE) – 18éme rang national
  • Taux de chômage (2éme trimestre 2012, INSEE) : 9,2 %